Les lanternes, lumières sur la ville

Le temps des fêtes de lumières
Voilà, les jours raccourcissent.
L’équinoxe était le 21 septembre dernier : la nuit nous tiendra désormais compagnie plus longtemps que le jour. Nous entrons dans la période propice aux festivités de lumière…

Parmi les fêtes de lumière les plus connues se trouvent La Fête des Lumières de Lyon, bien sûr, Chartres en Lumières, les Nuits Blanches dans différentes villes de France… tous grands consommateurs de mapping à tout crin et d’étourdissants effets visuels…

Mais qui connaît le très joli festival « Lanternes, Lumières sur la ville » à Aubervilliers? le top des festivals de lumière qui allie spectacle et convivialité ! Créé en 2012 par la rencontre entre l’association anglaise B.arts en Angleterre et l’association des Poussières, ce projet propose aux habitants de participer tout au long de l’année à des ateliers de création de lanternes de papier et d’osier. Ces moments privilégiés de création et de rencontres entre habitants et artistes, professionnels ou amateurs, donnent tout son sens et toute sa saveur à la déambulation nocturne et poétique dans l’espace public concluant ces rencontres.Elsa, artiste et coordinatrice technique du projet, le confirme : « On attache beaucoup d’importance à la transmission du geste ; il y a un savoir-faire que certains artistes maîtrisent, mais qu’il est très facile d’acquérir si l’on vient participer aux ateliers qui ont lieu dans différentes structures : que ce soit dans nos locaux, ou hors-les-murs, dans des centres sociaux, dans des maisons de santé, etc… On accueille des participants de 6 à 100 ans ! Oui oui, nous avons déjà eu une centenaire ! »

photographie Stéphane Ouradou
photographie Stéphane Ouradou

« Non seulement cela créé du lien entre les personnes, mais en plus, elles sont fières de ce qu’elles ont fabriqué. ça les valorise, et ça valorise également la ville puisque la parade apporte une dimension esthétique à la ville d’Aubervilliers qui s’est complètement approprié l’événement. »

Des lanternes difficiles à rallumer chaque année

Pour autant, comme beaucoup de festivals, chaque année, l’association bataille dure pour que l’édition suivante puisse voir le jour. Rien n’est jamais acquis, et malgré la participation grandissante des habitants, il faut sans cesse courir après les subventions et les aides. Cette année encore, l’édition 2017 a failli passer à la trappe : un appel auprès de la mairie a permis de débloquer des fonds pour renouveler l’évènement.
Placé sous le signe de l’Odyssée, la parade devrait accueillir samedi 21 octobre entre 1200 et 1500 personnes, pavoisant fièrement avec leurs poissons, méduses, coquillages et autres monstres des fonds marins : environ 300 lanternes émerveilleront les yeux des petits et grands enfants…

photographie Stéphane Ouradou

«Aujourd’hui, on aimerait expérimenter sur de nouveaux territoires pour essaimer : on a déjà eu des partenariats avec l’Allemagne, la Belgique, et d’autres villes en France : Paris avec le parc de la Villette, St Gracien, Garge-les-gonesses… Cela permettrait de pérenniser ce qu’on fait à Aubervilliers et maintenir la parade chaque année sans qu’on ait la pression pour tout recommencer. »

Amis parisiens, il y a de chouettes évènements au-delà du périphérique, alors n’hésitez pas à la franchir le soir du 21 octobre, Venez marcher avec eux, que vous ayez ou non préparé une lanterne !

photographie Stéphane Burlot

L’affiche de « Les lanternes, lumière sur la ville » est signée Jean Marc Denglos.

Pour plus de lanternes

Découvrez aussi les lanternes de Insolite Lights

Après ces sculptures de lumière, découvrez les sculptures d’ombre

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *