Créer des tableaux invisibles et multicolores avec du scotch

Après des vacances (au soleil bien sûr), les ateliers lumière sont enfin de retour sur les chapeaux de roue ! préparez vos mirettes et vos menottes pour de nouvelles créations originales qui vont épater vos ami(e)s :

Je vous avais présenté, il y a quelques temps, l’art biréfringent. C’est un néologisme, bien sûr, mais je n’ai rien trouvé de mieux pour qualifier cette technique de colorisation à partir de matériaux transparents (et biréfringents!), en l’occurrence, le scotch.

Voici ici quatre exemples de ce qu’on peut réaliser avec du simple scotch, deux filtres polarisants et un peu d’entraînement :

Comment ça marche?

Toute l’originalité de cette technique réside dans plusieurs caractéristiques :

  • la création est transparente à l’œil nu mais colorée quand on regarde à travers un filtre polarisant
  • La création change de couleur lorsqu’on incline le filtre (on peut même obtenir le négatif de l’image, lorsqu’on l’incline à 90°)
  • lorsque l’on dépose les couches de scotch les unes après les autres, l’ordre d’apparition des couleurs est toujours la même.

 

Je précise ce dernier point : vous pouvez créer avec cette technique toutes les couleurs de l’arc-en-ciel (et même plus ! plus d’info sur le principe scientifique de la biréfringence ici), mais vous n’avez pas le choix de l’ordre de pose des couleurs, comme c’est le cas en peinture par exemple. C’est-à-dire que si vous voulez commencer par faire apparaître le vert, vous ne pourrez pas. Tout simplement parce que le vert ne se crée qu’à la quatrième ou cinquième couche de scotch. Tout dépend de son épaisseur et de son inclinaison par rapport au filtre.

En l’occurrence, pour le type de scotch que j’utilise (gros rouleaux de ruban adhésif crystal de marque Scotch, type silencieux de préférence ou alors marque Tesa), lorsque je pose les bandes à 45° par rapport à mon support, j’obtiens l’ordre des couleurs ci-dessous :

-première couche : blanc (plus exactement, du transparent)

-deuxième couche : bleu

-troisième couche : fuchsia-orangé

-quatrième couche : vert

-cinquième couche : rose

Au-delà de 5 couches, on obtient des couleurs plus ou moins similaires, dans les roses ou gris.

Mais attention, vous pouvez toujours rajouter des couches de scotch pour « revenir en arrière », c’est-à-dire revenir à la couleur de la couche inférieure : admettons que sur du bleu, vous collez une bande dans le même sens que la précédente (à 45° par rapport au support), vous allez obtenir du fuchsia. Mais si vous la collez à -45° par rapport au support, vous allez obtenir du blanc !

Autrement dit :

2 bandes à 45° + 1 bande à 45° = fuchsia

mais 2 bandes à 45° + 1 bande à (-45)° = blanc

Mettons que ces 5 premières couleurs (blanc, bleu, fuchsia, vert, rose) sont les couleurs fondamentales de votre création (vous n’aurez peut-être pas celles-ci, si vous utilisez un scotch d’une autre épaisseur), vous pourrez créer toutes les nuances que vous voulez en inclinant vos bandes de plus ou moins quelques degrés. Après, c’est surtout une question d’entraînement, car on ne sait jamais quelle couleur va apparaître à la couche suivante !

C’est très ludique mais ça peut énerver aussi, j’en conviens… 😉

Vous pouvez toujours vous aider en créant un nuancier avec toutes les combinaisons de couches et d’inclinaisons à 45 et 90° :

Personnellement, je ne m’en sers pas, je préfère y aller à l’instinct.

 

Vous pouvez totalement changer vos couleurs si vous inclinez l’un des filtres polarisants à 90° de façon que le fond devienne transparent et non pas noir. Vous obtenez ainsi le négatif de votre image :

 

Vous pouvez ainsi choisir de réaliser votre image sur fond blanc ou sur fond noir.

Voici un exemple d’une reproduction d’un portrait réalisé par Derain. J’avais démarré sur fond transparent.

Puis j’ajoute ma première couche de scotch…

…puis ma deuxième que je découpe au cutter.

Finalement, je change d’avis : je préfère réaliser le portrait sur fond noir. Donc j’incline le filtre arrière à 90° : cela m’inverse toutes mes couleurs.

Je continue de rajouter une couche supplémentaire…

… puis une troisième…

… et une quatrième pour le vert. Et je n’hésite pas à retirer de la matière pour revenir au noir initial (chevelure).

Ensuite je nuance avec des couleurs plus subtiles à obtenir en inclinant les couches supplémentaires à plus ou moins 10, 20, 30°…

Voilà le résultat !

 

A vous de jouer !

Et si vous voulez savoir comment vous procurer du filtre polarisant gratuitement, laissez-moi un petit commentaire et abonnez-vous à la newsletter.  😉

 

Pour info, j’anime un atelier d’initiation à cette technique le samedi 30 septembre à la Galerie Art-cade à Marseille,

et le week-end du 7 et 8 octobre à mon atelier au 45 avenue de la Libération à Marseille, à l’occasion du festival POC.

Les ateliers sont gratuits ou à prix libre !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

15 commentaires Ajoutez le votre

  1. benjamin dit :

    excellent ! est que cela peut marcher sur un support comme une vitre ,vinyl transparent,plexiglas ect…,?

  2. admin9522 dit :

    Oui, en effet, cela fonctionne sur n’importe quel support transparent à partir du moment où ce support est situé entre les 2 filtres polarisants. Mais attention, certains plastiques (notamment les matériaux étirés) ont une incidence sur la polarisation. Le plexiglass, par exemple, quand il est orienté dans un certain sens. Par contre, le verre ou le rodoïd n’auront pas de conséquence sur le résultat, quelle que soit leur orientation.

  3. matmati soumaya dit :

    Bonjour,
    j ‘aimerai créer une petite représentation ( petit tableau) pour ajouter un effet surprise un mon poster ( smart poster).
    et j’aimerai savoir ou est ce que je pourrai me procurer du filtre polarisant et quelques type de de plastique transparent de base pour éviter l’influence sur le résultat final.
    Merci.

    1. AL KING dit :

      Bonjour,
      Si tu t’es inscrite à la newsletter, je t’enverrai personnellement la solution pour pouvoir recevoir du filtre polarisant.
      Merci
      A bientôt 😉

  4. Van Mello sandrine dit :

    C’est magnifique .
    Pouvez vous me dire où je peux acheter du filtre pour une utilisation en classe avec des collégiens.
    Merci.

    1. AL KING dit :

      Bonjour Sandrine,
      Vous pouvez acheter du filtre polarisant ainsi que des kits de fabrication (cartes magiques ou vitrail-minute) sur la boutique Etsy des Ateliers Lumière.
      Vous pouvez notamment télécharger gratuitement les fiches pédagogiques pour animer un atelier dans la rubrique téléchargement.
      bonne création !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *